en peinture

Peindre demande, par rapport à la photographie, à la vidéo, à l’écriture et au travail sonore un degré supplémentaire d’implication du corps, même pour la réalisation d’un petit format. Avec la peinture, tout est à construire, à projeter; celle-ci me permet de m’éloigner encore plus de l’image vraisemblable du monde que les autres média. Avec elle, je plonge à un autre niveau d’intériorité et d’intimité en concrétisant des images mentales, des formes entre abstraction et représentation qui entretiennent un dialogue étroit avec la photographie et en particulier avec la vidéo, à cause des superpositions d’images auxquelles j’ai souvent recours. Ma peinture, contrairement à ma pratique photographique, est caractérisée par une profusion de formes et de couleurs imprécises jouant avec les notions d’abstraction et de représentation.