Démarche artistique

Ma pratique artistique est pluridisciplinaire et tournée essentiellement vers des pièces artistiques en deux dimensions: vidéo et travail sonore, photographie, peinture (techniques mixtes), écriture. Elle est aussi transdisciplinaire par mon association à des artistes d’autres disciplines (musique, danse, poésie). Dans ce laboratoire de formes où différents langages artistiques se font écho, les frontières des définitions s’estompent: trouble entre abstraction et représentation, confusion dans l’identification des média, transversalité des projets, notions récurrentes d’intérieur et d’extérieur.

Mes productions découlent la plupart du temps de recherches que je réalise sur le terrain, sans idée préconçue. Cela n’empêche pas certaines d’entre elles de provenir d’une idée de départ qui immanquablement se déconstruira pendant les phases d’élaboration: les outils de création et la matière du réel défient les limites des idées en leur opposant la richesse de l’accident, de l’imprévu et de la réalité concrète. Je cherche à saisir dans les objets et les événements infimes ce que je trouve de remarquable dans l’ordinaire. L’architecture, le paysage et les objets inanimés sont mes sujets, la plupart du temps dépouillés de la présence humaine ou animale (ces dernières apparaissent plus souvent dans la vidéo et la peinture). Je cherche à créer les conditions, je pourrais même dire les «espaces» qui se prêtent le mieux à accueillir les interprétations personnelles et subjectives du public, pour l’inviter à se pencher sur lui-même, comme si mes créations fonctionnaient à la manière de miroirs.

Partant du principe que l’intention qui a donné telle forme à une pièce artistique échappe par définition au public en l’absence d’un texte explicatif parce que le regard de chacun est chargé d’une expérience différente, je cherche toujours à éclipser le plus longtemps possible les intentions que portent mes pièces artistiques pour que la rencontre du public avec mon travail soit avant tout une rencontre avec lui-même. Dans certains de mes plus récents projets, observer la relation complexe qu’une pièce artistique entretient avec son intention textuelle révélée au public constitue une extension de mes interrogations sur la notion de langage en art et sur le rôle du discours dans la relation à l’œuvre.