Démarche artistique

Ihintza-Chloë s’attache intensément au détail, cherchant à saisir dans les objets et les événements infimes ce que l’ordinaire a de remarquable. Il y a dans son travail une notion de «rencontre» avec un objet ou un événement. La soudaine expérience de l’extraordinaire, qui nous fait voir ce qui nous est familier avec étrangeté, magnifie les objets et les éléments du quotidien. Ceux-ci se chargent alors de significations: ils deviennent les réceptacles de nos interprétations subjectives et renvoient chaque regardeur à son histoire et à son imaginaire personnel. Ihintza-Chloë suggère dans ses créations une narration intuitive et poétique. Elle nous invite à une expérience introspective, dans laquelle les lieux, l’architecture, les objets, la végétation et les éléments de la nature se prêtent à représenter ce que nous voyons en eux.

La filmographie d’Andreï Tarkovki et les photographies de Luigi Ghirri ont été des références importantes dans le travail d’Ihintza-Chloë; elles ont appuyé son envie d’explorer le lien incertain qui se forme entre la psyché et le paysage. Sa création est la plupart du temps vide de présence humaine ou animale. Elle photographie et filme l’architecture comme si c’étaient des êtres vivants. Les sujets qu’Ihintza-Chloë représente ou suggère sont souvent anodins, et présentés sous l’angle de vue qu’elle choisit, ils finissent par raconter des histoires qui les dépassent: ce dépassement est opéré par le l’interprétation et l’imaginaire du regardeur.